Le brossage des dents chez le chien et le chat

La maladie parodontale, une inflammation des tissus de soutien de la dent, est la maladie la plus fréquemment diagnostiquée chez les animaux de compagnie; certaines études rapportent son occurrence chez près de 85 pour cent des chiens et 90 pour cent des chats. Bien qu’elle soit courante, progressive et douloureuse, elle est également évitable et même réversible à un stade précoce de la maladie.

Alors, comment pouvons-nous le mieux soigner les dents de nos animaux de compagnie? La plaque, et non le tartre, est le plus important facteur contributif de la maladie parodontale. Comme la plaque est invisible, nous devons agir bien avant que la dent ne paraisse visiblement tâchée. Il existe plusieurs étapes que nous pouvons suivre pour améliorer la santé bucco-dentaire de nos animaux de compagnie, notamment :

Brossage des dents quotidien Cette mesure élimine la plaque et représente la meilleure façon de prévenir les maladies dentaires. Pour être efficace, le brossage doit être effectué sur une base quotidienne. Regardez la vidéo à la fin de ce texte.

Examens buccaux réguliers – Un vétérinaire peut déceler la maladie parodontale aux stades précoces et peut identifier d’autres facteurs qui contribuent à l’accumulation de plaque et de tartre (par ex., dents brisées, dents qui se chevauchent, dents de lait retenues).

Nettoyage professionnel régulier sous anesthésie – Tout comme chez les humains, un nettoyage professionnel régulier est important pour retirer la plaque sous la ligne des gencives; il s’agit de la seule façon de retirer le tartre. Pourquoi l’anesthésie est-elle nécessaire? Pouvez-vous imaginer la difficulté de nettoyer sous les gencives de votre animal de compagnie pendant qu’il est éveillé?

Nutrition de haute qualité – Une nutrition adéquate contribue à maintenir des tissus sains dans tout le corps, y compris ceux de la cavité buccale. Les diètes formulées spécifiquement pour promouvoir la santé buccale font appel à des croquettes texturées pour encourager la mastication et contribuer à enlever la plaque sur les dents utilisées pour la mastication. Dans certaines diètes, des ingrédients supplémentaires sont ajoutés afin de réduire la formation de plaque et de tartre, ce qui contribue à la santé de toutes les dents.

Habitudes saines de mâchonnement – Les chiens en particulier adorent mâchonner et le mâchonnement est bénéfique pour la santé buccale. Il est important d’encourager un mâchonnement sain en sélectionnant des jouets et des articles à mâchonner appropriés et adaptés à la taille du chien, et qui n’endommageront pas ses dents. Évitez les articles non flexibles comme les bois de cerf et les os qui peuvent briser les dents.

Un programme de soins de santé buccale efficace exige une collaboration entre l’animal de compagnie, son propriétaire et l’équipe de soins de santé vétérinaire. En mettant en œuvre ces stratégies le plus tôt possible, nous pouvons améliorer la santé buccale de nos animaux de compagnie, ce qui signifie un animal heureux qui ne souffre pas de douleurs buccales.

Brossez les dents de votre animal dès aujourd’hui!

SOURCE: Institut canadien de la santé animale

Trois sports à faire avec son chien : l’agilité, le canicross, le frisbee

Vous désirez faire de l’exercice pour vous remettre en forme? Pourquoi ne pas pratiquer un sport avec votre compagnon à quatre pattes. Si les avantages de l’activité physique sont nombreux pour l’humain, elles le sont tout autant pour le chien à condition, bien sûr, qu’il soit en bonne santé. Voici trois sports à faire avec votre chien.

Le canicross

Si vous faites du jogging, il y a de grandes chances que vous aimiez le canicross. Dans cette discipline d’origine européenne, vous devez courir avec votre chien qui est devant vous. Ce dernier doit être à l’écoute de vos directives (gauche, droite, ralenti, arrête). L’équipement comprend une ceinture que vous portez à la taille, un bon harnais pour votre chien et une laisse élastique de type bungee. Le canicross est un sport attelé formidable qui permet de développer une belle complicité humain/chien à condition de respecter vos limites respectives.

L’agilité

L’agilité est de plus en plus populaire partout au Québec. Dans cette discipline, le chien est guidé par son humain et doit franchir différentes épreuves sur un parcours défini. L’animal doit passer à travers un tunnel, réaliser un slalom en zigzaguant entres des pôles, gravir une palissade, monter sur une balançoire, passer à travers un pneu… Cela peut sembler difficile, mais avec de l’entraînement, la plupart des chiens réussissent à faire de l’agilité. C’est une activité idéale pour développer leur concentration et leurs différentes habiletés physiques.

Le frisbee

Vous pouvez lancer la balle à votre poilu, mais pourquoi ne pas lui montrer à courir après un frisbee et à l’attraper? Est-ce la même chose? Pas tout à fait. Le frisbee est une activité qui demande de la concentration, mais aussi de courir, sauter, attraper et rapporter le disque. C’est un véritable sport de chasse. Pour faciliter l’apprentissage, il faut que le chien soit vraiment intéressé par le frisbee et travailler les étapes une à une. C’est un sport merveilleux qui permet au chien de faire beaucoup d’exercice sans trop fatiguer son humain!

Le plaisir avant tout!

Peu importe le sport choisi, votre chien doit d’abord avoir du plaisir. Si ce n’est pas le cas, changez d’activité. Le canicross, l’agilité et le frisbee ne sont que trois exemples d’activités à faire; il y en a plus. En cherchant, vous trouverez l’activité qui amusera vraiment votre chien.

 

Votre chien tire en laisse lors des promenades? Voici quelques conseils!

Il est plutôt désagréable d’avoir un chien qui tire en laisse durant les promenades. Vous avez ce problème? Accordez-vous quelques semaines d’entraînement et vous constaterez rapidement une amélioration!

Le matériel

Pour enseigner à votre chien à ne plus tirer en laisse, vous devez avoir les bons outils. Je conseille une laisse de 6 pieds et un harnais à attache frontale comme le harnais Fidèle Canin ou le Easy-Walk. Ce dernier est muni d’une attache qui se trouve à la hauteur du poitrail. Cette conception permet d’arrêter la traction en orientant le chien sur le côté lorsque la laisse devient trop tendue.

Comment entraîner son chien

  • Au risque de vous surprendre, il est facile d’apprendre à un chien à marcher avec une laisse détendue. Voici la méthode que je préconise :
  • Choisissez un endroit qui ne comporte pas trop de distractions et demandez d’abord à votre chien de se placer à votre gauche ou à votre droite.
  • Commencez votre promenade.
  • Faites un pas vers l’avant et attendez que votre chien soit près de vous. Félicitez-le (« Bon chien! ») et donnez-lui une récompense. Faites ensuite trois autres pas et renforcez votre animal s’il se positionne à vos côtés. Progressivement, augmentez de trois le nombre de pas. N’oubliez pas de féliciter votre chien et de lui donner une récompense s’il reste à vos côtés. Poursuivez de cette façon pendant quelques jours sans faire de trop longues distances. De simples petits « allers-retours » avec virages sont suffisants. Ce qui nous importe, c’est que la laisse soit détendue.

Lorsque votre chien aura compris qu’il est payant d’être près de vous, réduisez votre ratio de récompenses de façon graduelle : renforcez aux six pas, aux dix pas, aux quinze pas et ainsi de suite. Il est important de ne pas brûler d’étapes et d’être constant.

Comme votre chien est en plein apprentissage, il pourrait lui arriver de tirer sur la laisse durant l’entraînement. Si cela se produit, arrêtez de marcher, demandez-lui de revenir à vos côtés (sans récompenser) et reprenez tout simplement votre promenade. Ne donnez en aucun temps des coups sur la laisse. Cela ne sert à rien.

Plus vous pratiquerez cet exercice, plus vous aurez de succès rapidement. Faites toujours de courtes séances d’entraînement et n’imposez pas de contraintes à votre animal. Il a le droit de renifler et d’explorer. L’important, c’est qu’il marche joyeusement avec vous!

* Ceci est un texte qui vous donne des conseils. Pour l’aide d’un éducateur canin qui travaille avec des méthodes positives, contactez nous: 514 433-6266 .

** Régions desservies: Montréal, Rive-Sud, Vaudreuil-Soulanges, Valleyfield, Laval

 

Le vieillissement du chien

Un des points sur lesquels tous les propriétaires d’animaux de compagnie s’entendent, c’est de souhaiter que leur animal de compagnie vive le plus longtemps possible, voire éternellement si cela était possible!

À mesure que nos compagnons bien-aimés prennent de l’âge, il peut être difficile de constater des signes de déclin, et il est courant chez les propriétaires d’animaux de compagnie de considérer le vieillissement comme une maladie. Pourtant, le vieillissement n’est pas une maladie; il s’agit d’un processus progressif au cours duquel le corps de l’animal peut perdre sa capacité de maintenir des fonctions physiologiques normales ou de réagir à des facteurs environnementaux.

Des signes comme la claudication, la perte de poids ou les changements dans les habitudes alimentaires ne sont pas toujours causés par le vieillissement – il peut s’agir en fait de symptômes de maladies pouvant être soulagés par une nutrition et des soins médicaux adéquats.

Certains signes de vieillissement sont évidents et peuvent être décelés facilement, comme le grisonnement du pelage. Toutefois, la majorité des signes de vieillissement sont plus difficiles à déceler; il est donc important de faire équipe avec votre vétérinaire

Que pouvez-vous faire pour aider votre animal vieillissant?

  • Prêtez une attention particulière aux changements subtils; personne ne connaît votre animal mieux que vous!
  • Assurez-vous que votre animal de compagnie soit examiné annuellement par votre vétérinaire. Ce dernier est formé pour effectuer un suivi sur les changements, et il peut diagnostiquer et traiter une maladie avant qu’elle ne s’aggrave. Il n’est pas rare que des animaux de compagnie qui subissent un examen de routine présentent une ou plusieurs anomalies au cours de l’examen ou à la suite des tests sanguins, même quand ils semblent en bonne santé.
  • Demandez à votre vétérinaire d’effectuer une évaluation nutritionnelle afin de déterminer la diète la mieux adaptée à votre animal de compagnie. Une nutrition appropriée devient encore plus importante à mesure que les chiens et les chats vieillissent et une diète parfaitement adaptée à votre animal lui assurera une peau et un pelage plus sains, un fonctionnement optimal de son système digestif, des muscles forts et un excellent soutien des organes internes.

Aussi irréaliste qu’éternellement puisse être, vous pouvez vraiment avoir un impact positif sur la qualité de vie de votre animal de compagnie! Grâce à de bons aliments nutritifs, des soins préventifs réguliers et une surveillance attentive de tous les changements subtils qui pourraient survenir chez votre animal de compagnie, vous pourriez être en mesure de prévenir une maladie associée au vieillissement ou de la déceler plus tôt et ralentir sa progression. Ce qui signifie encore plus de temps à partager avec un compagnon heureux et en santé, tout au long de sa vieillesse.

Source: Institut canadien de la santé animale

Apprendre à son chien à ne pas sauter sur les gens ou la visite

Votre chien saute sur les visiteurs et vous trouvez ce comportement dérangeant? Votre réaction est tout à fait normale. Il y a toutefois une solution simple pour que votre animal garde les quatre pattes au sol à l’arrivée des gens.

Il faut d’abord savoir que le chien qui saute sur les gens le fait pour différentes raisons. Les trois qui reviennent le plus fréquemment sont l’excitation, le besoin d’attention et aussi parce qu’il a été renforcé pour le faire. Peu importe la motivation, il est possible d’avoir un chien qui accueille la visite avec politesse. C’est une question d’éducation.

Ce qu’il faut faire

La méthode que je préconise pour est celle du contre-conditionnement. Son but est d’enseigner un comportement qui va remplacer celui que l’on désire modifier. Le commandement « assis » bien récompensé donne des résultats surprenants chez le chien qui accueille les visiteurs avec un peu trop de joie.

Travailler par étape

Avant même d’ouvrir la porte, prenez le temps d’aller chercher des gâteries et mettez le chien en laisse. Cela fait, laissez entrer les gens et reculez de quelques pas. C’est à ce moment que votre travail commence. Demandez au chien de s’asseoir et, dès qu’il le fait, récompensez. Après quelques secondes si tout va bien, rapprochez-vous de vos invités et demandez à votre fidèle compagnon de s’asseoir à nouveau. Il s’exécute? Récompensez-le et s’il demeure dans cette position, renforcez encore! Il va vite apprendre qu’il est plus payant de s’asseoir que de sauter sur les gens! Soyez prévoyant tout au cours de l’exercice. Si vous pensez que le chien va sauter, invitez-le à s’asseoir.

Après quelques semaines, une fois satisfait du résultat, vous pourrez distribuer les gâteries de façon aléatoire. À la toute fin, demandez simplement à vos invités de renforcer les « assis » en donnant de l’attention au chien.

« When Harry met hero », la vidéo sur l’abandon dont tout le monde parle!

Quel est le buzz de l’heure sur le web à l’heure actuelle?

C’est sans contredit la vidéo « When Harry met hero » qui est venue toucher des milliers d’internautes à travers le monde.

Que raconte-t-elle?

Nous vous laissons le plaisir de le découvrir 😉

Son message est toutefois très clair: il faut adopter des refuges et, par le fait même, dire NON à l’abandon!

« When Harry meet hero » a été produite par la compagnie HOWND qui mène une vaste campagne de sensibilisation contre les usines à chiots et qui remet 50% de l’argent de ses ventes en lignes aux refuges.

Cinq mythes sur les chiens!

CINQ MYTHES SUR LES CHIENS

Le chien a besoin d’un chef de meute

La science a démontré que la hiérarchie n’existe pas entre deux espèces différentes. Ce concept est dépassé. Il faut donc cesser de croire que le chien cherche à dominer l’humain. Ce n’est nullement le cas. Pour lui montrer les bonnes manières, il faut éviter de rentrer en conflit avec lui et opter pour des méthodes d’éducation basées sur le renforcement positif. Le chien a besoin d’un guide beaucoup plus qu’un chef de meute.

Les chiens peuvent se venger

Vous êtes parti longtemps de la maison et votre chien a mangé un coin de mur, aboyé sans cesse, uriné sur la carpette et vidé les poubelles? Détrompez-vous tout-de-suite si vous croyiez que c’était pour se venger de votre absence. La vengeance est un sentiment propre à l’humain. Si votre compagnon a un comportement qui vous préoccupe lorsqu’il est seul, c’est peut-être parce qu’il s’ennuie ou qu’il a plus de difficulté à gérer le stress de la solitude. Il peut aussi y avoir d’autres raisons. Pour en avoir le cœur net, consultez votre vétérinaire ou un éducateur canin.

Le chiot doit avoir au moins 6 mois avant le début de l’entraînement

Un chiot possède 80 % de ses connections neurologiques à l’âge de 8 semaines. Son entraînement peut donc commencer dès son arrivée à la maison. On lui enseigne d’abord à être propre et les commandements de base un à la fois. Si on le désire, on peut plus tard aller vers des choses plus complexes. En utilisant des méthodes positives, les séances d’apprentissage seront amusantes pour votre chiot.

Les chiens peuvent se sentir coupables

La culpabilité est un sentiment humain tout comme la vengeance. Si votre chien affiche une mine coupable lorsque vous le grondé pour une bêtise, c’est qu’il réagit tout simplement par des signaux à votre voix ou votre langage corporel. Il cherche à s’apaiser et à vous apaiser ce qui lui donne cet air coupable.

Un vieux chien ne peut pas apprendre de nouvelles choses.

Ce n’est pas parce qu’un chien est vieux qu’il ne peut plus apprendre. En bonne santé, on peut l’entraîner à faire une foule de choses : s’asseoir, se coucher, marcher en laisse et beaucoup plus encore. L’important, c’est qu’il soit motivé. Il faut cependant être conscient qu’un chien âgé cultive certaines habitudes qui pourraient vous demander un peu plus de patience à modifier. Reste que tout est possible!

Des sorties en toute sécurité dans les parcs à chiens ou aires d’exercice canin (AEC)

Le Québec compte plusieurs parcs canins. Ces derniers permettent à nos chiens d’interagir, se dégourdir les pattes, se promener en toute liberté, bref de s’amuser. Ce sont des endroits qui sont fabuleux à condition de respecter un certain nombre de règles qui ne sont pas toujours inscrites sur le panneau de la porte d’entrée. Dans ce billet, nous revenons sur les règlements qu’il faut suivre lorsqu’on visite le parc canin.

Lorsque vous arrivez au parc, si vous trouvez qu’il y a trop de chiens, attendez qu’il y en ait moins avant d’entrer. Cela va de beaucoup vous aider au niveau de la supervision. Si vous observez un chien qui a un comportement agressif ou qui a plus de difficulté à interagir avec les autres, attentez tout simplement qu’il quitte le parc. Ne mettez pas votre fidèle compagnon dans une situation dangereuse.

La plupart des aires d’exercice canin (AEC) sont dotés d’un enclos d’entrée qui ressemble à un petit vestibule. À quoi sert-il ? C’est simple : à détacher la laisse du chien. C’est d’ailleurs l’endroit le plus sécuritaire pour le faire. L’enclos (ou le sas) permet aussi au chien d’analyser ceux qui sont déjà dans le parc. Il faut alors lui accordez le temps nécessaire. Vous pouvez le laisser aller lorsque les chiens qui s’y trouvent sont venus le saluer à travers le grillage et qu’ils se sont dispersés.

Il peut arriver que des bagarres éclatent au parc à chiens. Pour les éviter, surveillez toujours votre animal. C’est votre responsabilité. Si vous observez qu’il est inconfortable, qu’il montre des signes d’agressivité envers un congénère (ou le contraire), n’hésitez pas à intervenir pour ne pas que les choses dégénèrent. Si votre chien a un bon « rappel », demandez-lui tout simplement de revenir près de vous. Comme le dit le bon vieux proverbe : il vaut mieux prévenir que guérir.

Une question m’est souvent demandée : est-ce qu’on peut apporter des jouets au parc canin ? Pour ma part, je le déconseille. Votre chien n’a peut-être aucun problème avec le partage de sa balle, ses os, ou de frisbee, mais ce n’est pas le cas de tous les individus dans l’enclos. Certains peuvent faire de la protection de ressources. La prudence est donc de mise à tous les niveaux pour éviter les incidents fâcheux comme les altercations.

Trois autres petits conseils rapides :

  • Si le parc canin n’est pas muni d’un abreuvoir, apportez de l’eau pour hydrater votre chien qui pourrait avoir soif.
  • Assurez que les vaccins de votre animal soient à jour tout comme son traitement contre les puces, les tiques et les autres parasites.
  • Ayez toujours en main des sacs pour ramasser ses excréments pour garder l’enclos propre.

En terminant, les chiens ont-il tous leur place dans un parc canin?

La réponse à cette question est négative. Si votre animal est agressif envers les autres, ne fréquentez pas le parc jusqu’à ce que le problème soit réglé. Les aires d’exercice canin existent pour que les chiens s’amusent en toute sécurité et non le contraire. Et si votre chien n’apprécie les sorties au parc canin, il ne faut pas le forcer. Les chiens n’ont pas tous les même goûts. Optez plutôt pour une autre activité qu’il va aimer. Il en existe une multitude. L’important est qu’il dépense son énergie tout en ayant du plaisir.

 

 

 

VIDÉO – Cinq conseils pour une Halloween sécuritaire avec votre chien

C’est l’Halloween… L’une des fêtes préférées des enfants !

Saviez-vous toutefois que l’Halloween peut comporter certains dangers pour votre chien?

Dans cette vidéo, l’éducateur canin Michel Lacasse vous donne cinq précieux conseils pour que l’halloween se passe en toute sécurité avec votre animal.

Il parle de:

  • L’importance de gérer l’environnement en tout temps si le chien n’a pas un bon rappel (le commandement « viens »).
  • Des précautions que vous devez prendre si vous décidez de costumer votre chien.
  • De la bonne chose à faire si votre chien a peur des gens.
  • Des friandises qui peuvent être toxiques pour votre chien.
  • De l’importance de lui faire porter une médaille sur laquelle votre adresse est inscrite.

 

Les nouveaux pitbulls interdits à Montréal

Une réglementation plus stricte à l’égard du contrôle des animaux entrera en vigueur, à Montréal, dans les 19 arrondissements, le 3 octobre prochain. Ainsi, de nouvelles mesures s’avèrent obligatoires. Bien que celles-ci touchent la totalité des propriétaires d’animaux, des mesures spécifiques s’appliquent aux chiens de type Pit bull et aux chiens déclarés à risque.

« La sécurité et le sentiment de sécurité des citoyens sont notre priorité. Le règlement sur le contrôle des animaux adopté aujourd’hui par le conseil municipal prévoit un resserrement des mesures en ce sens. J’ai été profondément choqué par les récents événements impliquant des attaques de chiens. En tant qu’administration responsable, il était de notre devoir de se pencher sérieusement sur cette préoccupation, et de prendre les décisions qui s’imposent », a déclaré le maire.

Faits saillants du nouveau règlement

En vigueur dans tous les arrondissements à compter du 3 octobre, le règlement prévoit notamment :

– L’obligation de se procurer un permis pour tous les chiens et chats ;

– Un permis valide partout sur le territoire et l’uniformisation de la tarification ;

– Le coût minimal d’une amende sera de 300 $, ce qui constitue une augmentation considérable ;

– La stérilisation et le micropuçage de tous les chiens seront exigés avant le 31 décembre 2019 ;

– Des dispositions particulières seront prises en regard des chiens qui auraient mordu. Un chien ayant causé la mort d’une personne ou d’un animal fera l’objet d’un ordre d’euthanasie.

– Le coût minimal d’une amende sera de 300 $, ce qui constitue une augmentation considérable

Par ailleurs, à compter du 3 octobre 2016, il sera interdit d’acquérir un chien de type Pit bull. Les propriétaires actuels devront déposer une demande de permis spécial avant le 31 décembre 2016, sans quoi ils ne pourront plus garder leur chien de type Pit bull au 1er janvier 2017. À cet effet, un calendrier précisant les dates et lieux où les propriétaires de chien de type Pit bull peuvent se procurer leur permis spécial est disponible en ligne à www.ville.montreal.qc.ca/animaux.

Les propriétaires d’un chien de type Pit bull devront aussi fournir :

– Un document attestant de l’absence d’antécédents judiciaires liés à la violence ;

– Une preuve de stérilisation, de micropuçage et de vaccination contre la rage de leur animal ;

– Une preuve de résidence sur le territoire de la Ville et de possession de l’animal à la date d’entrée en vigueur du règlement (3 octobre 2016).

Dès l’entrée en vigueur du règlement, tout chien de type Pit bull devra :

– Être muselé en tout temps hors de son domicile;

– Être tenu au moyen d’une laisse d’une longueur maximale de 1,25m, sauf dans les aires d’exercice canin (AEC) ou dans un endroit fermé par une clôture d’une hauteur minimale de 2 mètres;

– Être sous la surveillance d’une personne de 18 ans ou plus;- Porter la médaille délivrée par la Ville.

Une patrouille exclusive au contrôle animalier

Depuis juillet, une patrouille animalière temporaire sillonne Montréal pour appliquer la réglementation liée à l’enregistrement et à l’utilisation de la laisse. Son travail a porté fruit alors que le nombre de permis de chiens a augmenté de plus de 50 % dans les deux derniers mois. Nous sommes passés de 20000 à plus de 31000 permis. Quelque 900 constats ont aussi été remis aux propriétaires ne respectant pas la réglementation. Une patrouille permanente au contrôle animalier formée d’employés de la Ville de Montréal agira en soutien aux arrondissements, qui demeurent responsables de l’application du règlement.

« Les chats et les chiens font partie de notre vie. On retrouve en proportion un animal de compagnie pour quatre Montréalais! Nous sommes attachés à nos animaux, et avec raison. Ce n’est pas une raison pour fermer les yeux sur de nombreux incidents, qui, d’une gravité variable, peuvent tout de même être évités. C’est la sécurité de tous qui est en jeu, et cela est au cœur de l’ensemble de cette nouvelle réglementation », a ajouté Mme Samson.