« When Harry met hero », la vidéo sur l’abandon dont tout le monde parle!

Quel est le buzz de l’heure sur le web à l’heure actuelle?

C’est sans contredit la vidéo « When Harry meet hero » qui est venue toucher des milliers d’internautes à travers le monde.

Que raconte-t-elle?

Nous vous laissons le plaisir de le découvrir 😉

Son message est toutefois très clair: il faut adopter des refuges et, par le fait même, dire NON à l’abandon!

« When Harry meet hero » a été produite par la compagnie HOWND qui mène une vaste campagne de sensibilisation contre les usines à chiots et qui remet 50% de l’argent de ses ventes en lignes aux refuges.

Cinq mythes sur les chiens!

CINQ MYTHES SUR LES CHIENS

Le chien a besoin d’un chef de meute

La science a démontré que la hiérarchie n’existe pas entre deux espèces différentes. Ce concept est dépassé. Il faut donc cesser de croire que le chien cherche à dominer l’humain. Ce n’est nullement le cas. Pour lui montrer les bonnes manières, il faut éviter de rentrer en conflit avec lui et opter pour des méthodes d’éducation basées sur le renforcement positif. Le chien a besoin d’un guide beaucoup plus qu’un chef de meute.

Les chiens peuvent se venger

Vous êtes parti longtemps de la maison et votre chien a mangé un coin de mur, aboyé sans cesse, uriné sur la carpette et vidé les poubelles? Détrompez-vous tout-de-suite si vous croyiez que c’était pour se venger de votre absence. La vengeance est un sentiment propre à l’humain. Si votre compagnon a un comportement qui vous préoccupe lorsqu’il est seul, c’est peut-être parce qu’il s’ennuie ou qu’il a plus de difficulté à gérer le stress de la solitude. Il peut aussi y avoir d’autres raisons. Pour en avoir le cœur net, consultez votre vétérinaire ou un éducateur canin.

Le chiot doit avoir au moins 6 mois avant le début de l’entraînement

Un chiot possède 80 % de ses connections neurologiques à l’âge de 8 semaines. Son entraînement peut donc commencer dès son arrivée à la maison. On lui enseigne d’abord à être propre et les commandements de base un à la fois. Si on le désire, on peut plus tard aller vers des choses plus complexes. En utilisant des méthodes positives, les séances d’apprentissage seront amusantes pour votre chiot.

Les chiens peuvent se sentir coupables

La culpabilité est un sentiment humain tout comme la vengeance. Si votre chien affiche une mine coupable lorsque vous le grondé pour une bêtise, c’est qu’il réagit tout simplement par des signaux à votre voix ou votre langage corporel. Il cherche à s’apaiser et à vous apaiser ce qui lui donne cet air coupable.

Un vieux chien ne peut pas apprendre de nouvelles choses.

Ce n’est pas parce qu’un chien est vieux qu’il ne peut plus apprendre. En bonne santé, on peut l’entraîner à faire une foule de choses : s’asseoir, se coucher, marcher en laisse et beaucoup plus encore. L’important, c’est qu’il soit motivé. Il faut cependant être conscient qu’un chien âgé cultive certaines habitudes qui pourraient vous demander un peu plus de patience à modifier. Reste que tout est possible!

Des sorties en toute sécurité dans les parcs à chiens ou aires d’exercice canin (AEC)

Le Québec compte plusieurs parcs canins. Ces derniers permettent à nos chiens d’interagir, se dégourdir les pattes, se promener en toute liberté, bref de s’amuser. Ce sont des endroits qui sont fabuleux à condition de respecter un certain nombre de règles qui ne sont pas toujours inscrites sur le panneau de la porte d’entrée. Dans ce billet, nous revenons sur les règlements qu’il faut suivre lorsqu’on visite le parc canin.

Lorsque vous arrivez au parc, si vous trouvez qu’il y a trop de chiens, attendez qu’il y en ait moins avant d’entrer. Cela va de beaucoup vous aider au niveau de la supervision. Si vous observez un chien qui a un comportement agressif ou qui a plus de difficulté à interagir avec les autres, attentez tout simplement qu’il quitte le parc. Ne mettez pas votre fidèle compagnon dans une situation dangereuse.

La plupart des aires d’exercice canin (AEC) sont dotés d’un enclos d’entrée qui ressemble à un petit vestibule. À quoi sert-il ? C’est simple : à détacher la laisse du chien. C’est d’ailleurs l’endroit le plus sécuritaire pour le faire. L’enclos (ou le sas) permet aussi au chien d’analyser ceux qui sont déjà dans le parc. Il faut alors lui accordez le temps nécessaire. Vous pouvez le laisser aller lorsque les chiens qui s’y trouvent sont venus le saluer à travers le grillage et qu’ils se sont dispersés.

Il peut arriver que des bagarres éclatent au parc à chiens. Pour les éviter, surveillez toujours votre animal. C’est votre responsabilité. Si vous observez qu’il est inconfortable, qu’il montre des signes d’agressivité envers un congénère (ou le contraire), n’hésitez pas à intervenir pour ne pas que les choses dégénèrent. Si votre chien a un bon « rappel », demandez-lui tout simplement de revenir près de vous. Comme le dit le bon vieux proverbe : il vaut mieux prévenir que guérir.

Une question m’est souvent demandée : est-ce qu’on peut apporter des jouets au parc canin ? Pour ma part, je le déconseille. Votre chien n’a peut-être aucun problème avec le partage de sa balle, ses os, ou de frisbee, mais ce n’est pas le cas de tous les individus dans l’enclos. Certains peuvent faire de la protection de ressources. La prudence est donc de mise à tous les niveaux pour éviter les incidents fâcheux comme les altercations.

Trois autres petits conseils rapides :

  • Si le parc canin n’est pas muni d’un abreuvoir, apportez de l’eau pour hydrater votre chien qui pourrait avoir soif.
  • Assurez que les vaccins de votre animal soient à jour tout comme son traitement contre les puces, les tiques et les autres parasites.
  • Ayez toujours en main des sacs pour ramasser ses excréments pour garder l’enclos propre.

En terminant, les chiens ont-il tous leur place dans un parc canin?

La réponse à cette question est négative. Si votre animal est agressif envers les autres, ne fréquentez pas le parc jusqu’à ce que le problème soit réglé. Les aires d’exercice canin existent pour que les chiens s’amusent en toute sécurité et non le contraire. Et si votre chien n’apprécie les sorties au parc canin, il ne faut pas le forcer. Les chiens n’ont pas tous les même goûts. Optez plutôt pour une autre activité qu’il va aimer. Il en existe une multitude. L’important est qu’il dépense son énergie tout en ayant du plaisir.

 

 

 

Les nouveaux pitbulls interdits à Montréal

Une réglementation plus stricte à l’égard du contrôle des animaux entrera en vigueur, à Montréal, dans les 19 arrondissements, le 3 octobre prochain. Ainsi, de nouvelles mesures s’avèrent obligatoires. Bien que celles-ci touchent la totalité des propriétaires d’animaux, des mesures spécifiques s’appliquent aux chiens de type Pit bull et aux chiens déclarés à risque.

« La sécurité et le sentiment de sécurité des citoyens sont notre priorité. Le règlement sur le contrôle des animaux adopté aujourd’hui par le conseil municipal prévoit un resserrement des mesures en ce sens. J’ai été profondément choqué par les récents événements impliquant des attaques de chiens. En tant qu’administration responsable, il était de notre devoir de se pencher sérieusement sur cette préoccupation, et de prendre les décisions qui s’imposent », a déclaré le maire.

Faits saillants du nouveau règlement

En vigueur dans tous les arrondissements à compter du 3 octobre, le règlement prévoit notamment :

– L’obligation de se procurer un permis pour tous les chiens et chats ;

– Un permis valide partout sur le territoire et l’uniformisation de la tarification ;

– Le coût minimal d’une amende sera de 300 $, ce qui constitue une augmentation considérable ;

– La stérilisation et le micropuçage de tous les chiens seront exigés avant le 31 décembre 2019 ;

– Des dispositions particulières seront prises en regard des chiens qui auraient mordu. Un chien ayant causé la mort d’une personne ou d’un animal fera l’objet d’un ordre d’euthanasie.

– Le coût minimal d’une amende sera de 300 $, ce qui constitue une augmentation considérable

Par ailleurs, à compter du 3 octobre 2016, il sera interdit d’acquérir un chien de type Pit bull. Les propriétaires actuels devront déposer une demande de permis spécial avant le 31 décembre 2016, sans quoi ils ne pourront plus garder leur chien de type Pit bull au 1er janvier 2017. À cet effet, un calendrier précisant les dates et lieux où les propriétaires de chien de type Pit bull peuvent se procurer leur permis spécial est disponible en ligne à www.ville.montreal.qc.ca/animaux.

Les propriétaires d’un chien de type Pit bull devront aussi fournir :

– Un document attestant de l’absence d’antécédents judiciaires liés à la violence ;

– Une preuve de stérilisation, de micropuçage et de vaccination contre la rage de leur animal ;

– Une preuve de résidence sur le territoire de la Ville et de possession de l’animal à la date d’entrée en vigueur du règlement (3 octobre 2016).

Dès l’entrée en vigueur du règlement, tout chien de type Pit bull devra :

– Être muselé en tout temps hors de son domicile;

– Être tenu au moyen d’une laisse d’une longueur maximale de 1,25m, sauf dans les aires d’exercice canin (AEC) ou dans un endroit fermé par une clôture d’une hauteur minimale de 2 mètres;

– Être sous la surveillance d’une personne de 18 ans ou plus;- Porter la médaille délivrée par la Ville.

Une patrouille exclusive au contrôle animalier

Depuis juillet, une patrouille animalière temporaire sillonne Montréal pour appliquer la réglementation liée à l’enregistrement et à l’utilisation de la laisse. Son travail a porté fruit alors que le nombre de permis de chiens a augmenté de plus de 50 % dans les deux derniers mois. Nous sommes passés de 20000 à plus de 31000 permis. Quelque 900 constats ont aussi été remis aux propriétaires ne respectant pas la réglementation. Une patrouille permanente au contrôle animalier formée d’employés de la Ville de Montréal agira en soutien aux arrondissements, qui demeurent responsables de l’application du règlement.

« Les chats et les chiens font partie de notre vie. On retrouve en proportion un animal de compagnie pour quatre Montréalais! Nous sommes attachés à nos animaux, et avec raison. Ce n’est pas une raison pour fermer les yeux sur de nombreux incidents, qui, d’une gravité variable, peuvent tout de même être évités. C’est la sécurité de tous qui est en jeu, et cela est au cœur de l’ensemble de cette nouvelle réglementation », a ajouté Mme Samson.

Une affiche-conseils pour ne pas rendre votre chien dangereux !

On entend beaucoup parler de chien dangereux depuis quelques mois. 

Voici une affiche intéressante comportant deux choses à ne pas faire qui pourraient rendre votre chien agressif :

  • Laisser votre chien dehors toute la journée sans l’occuper. Il finira probablement par aboyer après les gens et/ou les autres chiens à travers la clôture.
  • Enchaîner votre chien dehors toute la journée. Encore une fois, il risquera d’aboyer après les gens et/ou les autres chiens à travers la clôture. Selon l’affiche, 25% des attaques mortelles de chiens auraient été infligées par des chiens enchainée.

 Des conseils proposées :

  • Garder votre chien à l’intérieur.
  • Lorsque vous êtes absent, garder votre chien dans sa cage ou dans une chambre tranquille.
  • Quand votre chien est à l’extérieur, assurez-vous qu’il est supervisé et apprenez-lui à être calme.

Merci à Sarah Lemieux de www.bonmaitrebonchien.com pour la traduction!

chien-dangereux

Sondage : la menace de la SPCA de ne plus offrir ses services canins va-t-elle faire changer la décision de la ville de Montréal?

Devant la perspective d’une réglementation municipale qui cible certains types de chiens, la SPCA de Montréal pourrait retirer le volet canin de ses contrats de services animaliers, une décision qui entrerait en vigueur au début de l’année 2017. La ville de Montréal va-t-elle va-t-elle modifier son règlement suite à cette décision de la SPCA?

Selon vous, la ville de Montréal va-t-elle modifier son règlement sur les chiens dangereux face à la menace de la SPCA qui pourrait cesser d'offrir ses services canins à Montréal ?

  • Non, je ne crois pas que la ville va modifier son règlement. (64%, 87 Votes)
  • Oui, je crois que la ville va modifier son règlement. (36%, 50 Votes)

Total Voters: 137

Loading ... Loading ...

Tout sur le règlement de Montréal concernant les pitbulls et les chiens

Le maire de la Ville de Montréal, monsieur Denis Coderre, en compagnie de la vice-présidente du comité exécutif et responsable des services aux citoyens, Mme Anie Samson, ont présenté au comité exécutif un nouveau projet de règlement plus strict sur le contrôle des animaux et uniforme pour tous les arrondissements. Pour les chiens de type Pit bull, des conditions particulières seront imposées. Les propriétaires actuels de chiens de type Pit bull devront demander un permis spécial de garde d’ici le 31 décembre 2016 sans quoi ils ne pourront plus garder leur chien au 1er janvier 2017.

Rappelons également que tous les permis animaliers émis par la Ville sont renouvelables annuellement. La stérilisation et le micropuçage de tous les chiens seront exigés avant le 31 décembre 2019. Un avis de motion sera soumis au conseil municipal du 22 août et le règlement sera présenté pour adoption le 26 septembre.

On définit un chien de type Pit bull comme suit :

  • Race Pit bull terrier américain, Terrier américain du Staffordshire ou Bull terrier du Staffordshire;
  • Un croisement d’une de ces races et d’un autre chien;
  • Un chien qui présente plusieurs caractéristiques morphologiques d’une de ces races ou croisements.

« Les récents événements impliquant des attaques de chiens à Montréal nous ont amenés à réviser rigoureusement notre règlementation en matière de contrôle animalier et à l’harmoniser à tous les arrondissements. Le nouveau règlement resserre considérablement nos mesures à l’égard des chiens à risque, de type Pit bull et dangereux, afin de protéger tous les citoyens, dans tous les arrondissements », a affirmé le maire de Montréal.

« Les nouveaux propriétaires de chiens à Montréal ne pourront plus adopter des chiens de type Pit bull à compter de la date d’adoption du nouveau règlement municipal. Les propriétaires actuels devront demander un permis spécial de garde d’ici la fin de l’année et respecter de rigoureuses obligations. La sécurité de nos citoyens est une priorité pour nous, et c’est pour cette raison que les amendes seront aussi plus salées, car c’est tolérance zéro pour les attaques de chiens à Montréal! », a ajouté Mme Samson.

Des obligations, des permis et des amendes uniformisés à Montréal

En uniformisant sa règlementation, la Ville souhaite faciliter la compréhension et le respect de celle-ci par tous les citoyens propriétaires de chiens et de chats et offrir les mêmes conditions de sécurité à tous les Montréalais. Compte tenu que la règlementation en vigueur a été adoptée par 16 des 19 arrondissements, le comité exécutif a voté en faveur du rapatriement des compétences et de la modification de la réglementation sur le contrôle des animaux domestiques afin que le conseil municipal puisse se prononcer sur une règlementation municipale harmonisée dans les 19 arrondissements.

Faits saillants du nouveau projet de règlementation

Les propriétaires actuels d’un chien de type Pit bull devront déposer une demande de permis spécial avant le 31 décembre 2016 et être âgés de 18 ans ou plus. De plus :

  • Ils devront fournir un document attestant de l’absence d’antécédents judiciaires principalement liés à la violence;
  • Ils devront fournir une preuve de stérilisation, de micropuçage et d’immunisation contre la rage de leur animal;
  • Ils devront fournir une preuve de résidence sur le territoire de la Ville et de possession de l’animal à la date d’entrée en vigueur du règlement.

Dès l’entrée en vigueur du règlement, tout chien de type Pit bull devra :

  • Être muselé en tout temps hors de son domicile;
  • Être tenu au moyen d’une laisse d’une longueur maximale de 1,25m, sauf dans les aires d’exercice canin (AEC) ou dans un endroit fermé par une clôture d’une hauteur minimale de 2 mètres;
  • Être sous la surveillance d’une personne de 18 ans ou plus;
  • Porter la médaille délivrée par la Ville.

Afin d’obtenir et de renouveler son permis spécial de garde d’un chien de type Pit bull, le propriétaire devra maintenir ces conditions particulières de garde.

Des dispositions particulières seront prises en regard aux chiens qui auraient mordu. Un chien ayant causé la mort d’une personne ou d’un animal fera l’objet d’un ordre d’euthanasie. De plus :

  • Le chien qui a mordu sans causer la mort pourra être déclaré dangereux par l’autorité compétente et, le cas échéant, faire l’objet d’un ordre d’euthanasie;
  • Le chien qui a mordu et n’a pas été déclaré dangereux par l’autorité compétente pourra faire l’objet d’un permis spécial de garde d’un chien à risque et de conditions de garde strictes;
  • Un chien à risque se définit comme un chien qui tente de mordre ou d’attaquer, qui mord ou attaque, ou qui commet un geste susceptible de porter atteinte à la sécurité d’une personne ou d’un animal.

La révocation d’un permis spécial de garde d’un chien à risque, lorsque l’une des conditions de garde ne sera pas respectée, pourra entraîner un ordre d’euthanasie.

Le projet de règlement exige un permis animalier pour tous les chiens et chats et valide pour tous les arrondissements.

  • Selon le nouveau règlement, le nombre maximal d’animaux par unité d’occupation sera de 4 dont un maximum de 2 chiens;
  • Tous les chiens devront être tenus en laisse sur la place publique et ceux de 20 kg et plus devront porter un licou ou un harnais;
  • Le coût minimal d’une amende sera de 300 $ au lieu de 100 $ dans le règlement antérieur;
  • Les amendes pour une première infraction pouvant poser un risque à la sécurité, lors d’une morsure, de l’absence de laisse ou d’une fausse déclaration d’un citoyen, se situeront entre 500 $ et 750 $;

Des mesures seront mises en place pour s’assurer que les personnes itinérantes qui possèdent des animaux respectent leurs obligations.

Pour plus de renseignements sur le contrôle animalier à Montréal : ville.montreal.qc.ca/animaux

Sondage : Pour ou contre le licou obligatoire ?

Dans leur nouvelle règlementation, plusieurs villes ont décidé d’imposer le licou pour « faire diminuer le nombre de morsures de chiens ». Qu’en pensez-vous? Croyiez-vous vraiment que le licou peut faire baisser le taux de morsure ou s’agit-il plutôt d’un règlement inutile?

Merci de répondre à notre question sondage!

Que pensez-vous des villes qui imposent le licou ?

  • Je ne suis pas en faveur de ce règlement (83%, 86 Votes)
  • Je suis en faveur de ce règlement (17%, 18 Votes)

Total Voters: 104

Loading ... Loading ...

 

La bonne façon d’approcher un chien

Voici ce que vous devez faire pour approcher un chien en toute sécurité et de façon respectueuse.

Dans un premier temps : approcher de profil; regarder indirectement; gardez vos distances et faites la position de l’arbre.

Dans un deuxième temps : accroupissez-vous de profil; regardez indirectement; tendez votre main et laisser le chien approcher.

À ne pas faire : Venir de face, bruyamment, en courant, trop prêt, regarder de façon directe; faire de grands gestes.

En tout temps: Demander si vous pouvez caresser le chien.