Le chat le plus âgé au Québec a 21 ans, l’équivalent humain d’environ 105 ans!

L’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ) en pratique des petits animaux a profité de son 28e congrès annuel qui se tient au Palais des congrès de Montréal pour dévoiler officiellement le nom du chat le plus âgé au Québec.

Ce titre, attribué pour la première fois, est allé à Hortense, la magnifique chatte scottish fold de Suzanne Janlin  de Piedmont qui célébrait, le 6 avril dernier, son 21e anniversaire de naissance, soit l’équivalent humain d’environ 105 ans.

L’AMVQ a également divulgué les résultats exclusifs d’un sondage SOM qui indique que 40 % des chats au Québec sont âgés de 8 ans et plus. Des données qui confirment l’augmentation de l’espérance de vie des chats observée par les médecins vétérinaires depuis plusieurs années.

Par ailleurs, nous savions que dans leur cœur, les Québécois étaient proches de leurs chats, mais jamais nous n’aurions pu imaginer qu’il en était de même concernant leur âge! En effet, le sondage nous révèle que l’âge moyen des quelques deux millions de chats vivant dans les foyers québécois se situe à 6 ans et 7 mois. Transposé en âge humain, ce chiffre équivaut à environ 43 ans et selon Statistique Québec, l’âge moyen des Québécois est de 41,9 ans.

Autre similitude intéressante, 15 % des félins ont plus de 12 ans, ce qui correspond à 65 ans pour les humains. En analogie, 18 % des Québécois ont plus de 65 ans.

Pour ne pas être en reste avec la gent canine, lors de la conférence de presse, l’AMVQ en a profité pour présenter le plus vieux chien connu au Québec. Il s’agit de Cachou appartenant à Josée Bibeau, un yorkshire de Saint-Félix-de-Valois, né le 14 février 2000 et qui a aujourd’hui 17 ans.

Le grand défi de la médecine vétérinaire pour les prochaines années sera donc de continuer à développer des services adaptés à cette nouvelle réalité du « vieillissement de la population animale »!

Heureusement, grâce aux progressions en nutrition, en dépistage des maladies, en analyse du comportement, en soins préventifs ainsi qu’en médecine et chirurgie spécialisées, les médecins vétérinaires ont tous les outils en main.

Ils sont d’ailleurs actuellement plus de 400 médecins vétérinaires réunis au Palais des congrès de Montréal dans le cadre du plus important congrès en pratique des petits animaux au Canada. Au programme, plus de 200 conférences scientifiques pour assurer aux chats et aux chiens, une belle et longue vie.

Parmi les autres informations recueillies dans ce sondage, voici des constats intéressants :

  • la moitié (49 %) des chats vivant dans les ménages québécois ont entre 1 et 7 ans et 11 % ont moins d’un an;
  • ce sont chez les francophones que l’âge moyen des chats est le plus bas avec 6,22 ans comparativement aux non-francophones avec 7,98 ans;
  • chez les francophones, 10,5 % de leurs chats ont plus de 12 ans, contrairement à 29,9 % pour les non-francophones;
  • l’âge moyen des félins est plus élevé (7,7 ans) chez les personnes qui vivent seules et il est plus bas (4,9 ans) dans les foyers composés de cinq individus ou plus;
  • c’est auprès des personnes vivant seules que l’on trouve le plus grand ratio de chats ayant 12 ans et plus (24 %);
  • c’est dans les ménages avec uniquement un chat que l’on rencontre une majorité de chats de 12 ans et plus (23,1 %).

Ce sondage a été mené en ligne, par la firme SOM pour le compte de l’AMVQ en pratique des petits animaux, du 19 au 23 janvier 2017, auprès de 1 395 ménages du Québec. Pour l’ensemble des répondants, la marge d’erreur maximale autour des proportions est de +/- 3,4 %, 19 fois sur 20.

SOURCE: Association des médecins vétérinaires du Québec