Les dangers du collier électrique ou anti-aboiement pour chien.

collier électrique dressage chien

Les chiens ne sont pas des perruches. Ils jappent. C’est un besoin, mais c’est aussi un exutoire émotif. C’est leur façon de communiquer, d’exprimer leurs émotions, de montrer leur excitation, d’inviter un congénère à jouer… Bref, les raisons sont multiples.

La popularité des colliers électriques continue de m’étonner. Il s’en vend encore plusieurs centaines au Québec à chaque année. Les acheteurs, souvent, se disent contre la cruauté envers les animaux, en faveur des techniques basées sur le renforcement positif, mais ils acceptent tout de même d’enfiler l’un de ces colliers à leur chien croyant que c’est le remède aux problèmes d’aboiements. C’est très paradoxal et non, ce n’est pas un « remède ».

Vous aurez bien sûr deviné qu’en tant qu’éducateur canin, je suis contre l’utilisation de ce type de dispositif. Lorsqu’on me contacte pour un problème de chien qui jappe de façon excessive, je prends le temps de poser les bonnes questions, d’observer l’animal et j’arrive à régler le problème avec des techniques douces. J’identifie ce qui pousse le chien à aboyer et je travaille à partir de là.

Les raisons pour lesquelles je déconseille les colliers électriques sont simples : ils sont douloureux pour le chien; ils peuvent le rendre anxieux, agressif et ils sont punitifs. Or, il faut savoir que les méthodes d’apprentissages fondées sur la punition n’apprennent rien. Elles plongent l’animal dans un état d’agitation et de stress et c’est à peu près tout. On désire que Pitou cesse de japper au son de la sonnette? On lui apprend. Il y a de très bonnes techniques pour cela. Le collier électrique donnera probablement le même résultat sur le coup, mais il y a fort à parier que dès qu’on lui enlèvera, le chien recommencera à aboyer. C’est normal : on ne lui aura rien enseigné et on l’aura peut-être rendu plus anxieux ou agressif.

Il faut souligner aussi que de fausses associations sont souvent fréquentes avec ce type de gadget. Un exemple? Le chien aboie à la vue d’un enfant dans la rue et il reçoit une décharge. Dans sa tête, « enfant » peut alors devenir synonyme de douleur ou de peur. Nul besoin de vous dire que ce n’est pas ce que l’on souhaite. Il faut dès lors commencer une désensibilisation aux enfants à cause du… collier! Et le chien jappe toujours!

Une étude menée par le Animal Welfare Journal a même démontré que les chiens qui ont reçu des chocs électriques ont appris que la présence de leur maître -ou de la commande- annonçait la réception de chocs, et ce même en dehors d’un contexte d’entraînement. Inutile de dire que le comportement de ces chiens, en présence de leur maître, n’a plus été le même.

Vous êtes à même de constater que je ne trouve rien de positif dans les colliers électriques. C’est une solution simple, mais dangereuse avec un potentiel de blessure en cas de mauvais ajustements ou d’une défectuosité. Depuis plusieurs années, le Danemark, l’Allemagne, la Suisse, l’Australie les interdissent ou les restreignent. Au Québec, ce type de dispositif n’est plus permis également. Il doit bien y avoir un petit quelque chose qui ne va pas.

Je ne veux pas prêcher pour ma paroisse, mais si votre chien aboie, la meilleure option est encore de faire appel à un intervenant en comportement canin. C’est probablement le seul qui pourra vous aider à régler votre problème et celui de votre fidèle compagnon.