Les Québécois en meilleure santé grâce à leur chien… et la promenade!

Chaque jour au Québec, près d’un million de chiens réclament leur « marche santé »! Ainsi, par cette insistance, ils participent inconsciemment, mais activement, au maintien de leur santé et celle de leur maître.

C’est ce que démontre un récent sondage SOM1 réalisé pour le compte de l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux (AMVQ) en association avec Boehringer Ingelheim Canada. En effet, les propriétaires de chiens au Québec consacrent en moyenne 26 % plus de temps à la marche de loisir ou au jogging que ceux qui n’en ont pas, soit environ 42 minutes de plus par semaine.

Le sondage SOM1 révèle également que dans 90 % des cas, les chiens accompagnent leur maître lors de ces activités de marche ou de jogging. Des résultats probants qui indiquent clairement que dans notre société, les chiens sont de grands et importants motivateurs d’activité physique.

Rappelons que la marche de loisir nous permet ainsi qu’à notre chien de :

  • Maintenir un poids santé
  • Prévenir le diabète
  • Améliorer notre condition cardiaque
  • Conserver en bon état nos muscles et nos articulations
  • Prolonger notre espérance de vie
  • Susciter des échanges sociaux
  • Réduire notre stress

De plus, un chien comblé en termes d’activité physique sera plus calme et moins enclin à développer des comportements inappropriés. Cela contribuera à harmoniser votre relation et de resserrer les liens avec votre compagnon. Bref, prendre une marche avec votre chien vous rendra plus heureux, tous les deux!

La marche avec chien est reconnue comme une des solutions possibles pour lutter contre la sédentarisation et les maladies qui y sont associées comme l’obésité et le diabète. À ce titre, elle a un impact positif sur la santé publique et sur la réduction des coûts du système de santé.

1.Ce sondage commandé par l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux (AMVQ) en partenariat avec la compagnie Boehringer Ingelheim Canada, a été réalisé par la firme SOM et mené en ligne les 27 et 28 avril 2017, auprès de 1 032 adultes du Québec. Pour l’ensemble des répondants, la marge d’erreur maximale autour des proportions est de plus ou moins 3,8 %, 19 fois sur 20.